– Pro –

«  T’en connais beaucoup toi, des gars qui sont foutus de transformer un amas de mots en voûte céleste […] Le talent est là, entre brûlures tendres et mélancolies embellies » Or Norme

« Un album à mettre au programme de votre vie » Top Music

« Une voix chaude […] On va passer au fil du disque par divers états d’âme. L’amour, ses fulgurances et ses désillusions. Echec et ivresse du bonheur perdu ou retrouvé […]  ‘Passer par là’, très beau duo sur deux timbres de voix parfaitement en équilibre l’une sur, ou à côté de l’autre. Femme-homme comme unis dans une résurrection et l’espoir d’un avenir meilleur. ‘La Ronde’, sans doute un des sommets de l’album offre une excellente satire sociale. Grave, claire et concise avec ‘leurs prières monétaires’[…] » Francofans

« Des textes ciselés, parfois musclés, entre profondeur et légèreté » France bleu


Biographie

De la poésie chantée, de la chanson rock à texte, de la chanson française néoromantique ! Peu importe le flacon, les chansons d’Hervé Kérac travaillent la langue, textes ciselés et délicatement posées sur d’efficaces mélodies.

Hervé Kérac débute la musique dès l’âge de 7 ans avec l’apprentissage du piano, avant de découvrir son deuxième instrument, la guitare, à l’adolescence. C’est, plus tard, au début de ses études de lettres qu’il commence à écrire des premiers poèmes sur lesquels il commence à poser quelques accords de guitares et autres mélodies au piano. La poésie devient chantée, et c’est ainsi qu’il commence à créer un véritable univers, entre chanson à texte et chanson-rock. Poursuivant ses études de lettres à Paris, il continue à écrire et à composer, participe avec bonheur à différents concours de poésies et avec un répertoire original d’une quinzaine de chansons, commence à se produire dans les cafés concerts parisiens. Soutenu par le parolier Etienne Roda-Gil , qui à la lecture de ses textes, à l’écoute de ses chansons, le soutient et l’encourage à entrer en studio afin d’enregistrer une première maquette. Hervé a 22 ans, à la Sorbonne le jour, sur scène ou en studio le soir. Mais devenu professeur de lettres, il doit plus ou moins malgré lui, délaisser la musique. Pour autant il continue d’écrire, de composer, souvent pour d’autres, loin des projecteurs.

De retour à Strasbourg, sa ville presque d’origine, Hervé rencontre la chanteuse lyrique Myriam Aouadi-Brunner (qui figure d’ailleurs sur le premier album, pour un duo, et aux chœurs sur deux autres titres), musicienne, mélomane et amatrice de chanson française, c’est d’abord elle qui l’incite fortement à reprendre la scène, à relancer l’aventure. Il écrit, compose de nouvelles chansons et croise alors la route du guitariste Raphael Lamothe. La complicité artistique est évidente et c’est avec lui qu’il décide de reprendre l’aventure, de retrouver la scène et les studios. Hervé écrit , compose et commence  à collaborer avec Raphaël sur des arrangements. Après plusieurs concerts, et  accompagnés de ses nouveaux musiciens (Raphaël Lamothe : guitare / Nils Boyny : claviers/ Olivier Lamothe : basse / Guillaume Guégan : batterie) Hervé Kérac entre en 2016 au Downtown Studio à Strasbourg – avec Eric Gauthier-Lafaye aux manettes – afin d’enregistrer son premier album. Un avant-goût de l’album est dévoilé en mai 2016 avec la sortie digitale d’un premier single qui s’intitule « A l’envers ».

Délaissant à présent l’enseignement et se consacrant entièrement à l’écriture et à la musique, Hervé nous dévoile  La Résistance depuis  mars dernier. Dans cet album qui compte 12 titres (11 titres originaux et une reprise de Brassens), l’auteur-compositeur-interprète nous invite dans son univers poético-musical,  met en exergue les sentiments, la vie intérieure, entre rock et chanson, de nos brûlures tendres à nos mélancolies embellies. Accompagnés de ses musiciens, Hervé Kérac nous emmène sur scène dans un autre « Ailleurs », de l’ivresse à l’amour, entre poésie et rock, à fleur de peau, entre écorchures vives et sensibles ballades.

Nommé avec des artistes ou groupes comme Lyre le temps, Amoure, Freez ou encore Matskat, Hervé Kérac se retrouve à la deuxième place des votes du public dans la catégorie « Groupe/ Artiste solo de l’année 2018 » lors des récompenses culturelles régionales (Hoplawards).

Après le titre ‘A l’envers’, c’est le duo ‘Passer par là’ (avec Myriam Aouadi-Brunner) – single qui fait l’objet d’un clip – qui est mis en lumière. Un nouveau single / clip est attendu pour ce début d’année 2020…


Fiches techniques